J'ai deux amours mon Pays et Paris !

Publié le par sly

Hier soir je rentrais paisiblement de Paris, j'ai juste fait un détour avant de rentrer chez moi en grande banlieue pour allé acheter des cordes de guitare. Après une semaine de boulot, pour certains c'est un bon match au Stade de France en famille ou entre amie, pour d'autres un repas au restaurant, un verre dans un bar et pour d'autres encore un bon concert au Bataclan avec Eagles of death Metal.

Pour moi, j'avais juste envie de rentré chez moi et jouer de la guitare, mais j'étais trop fatigué alors j'ai été un peu sur internet et j'ai vu une info inquiétante, fusillade à Paris, kamikaze au stade de France, François Hollande à été évacué, ça sent pas bon.

C'est l'horreur que l'on découvre encore plus aujourd'hui, plus de 120 morts, 200 blessés. Une attaque terroriste d'une grand ampleur qui vient de se dérouler dans notre capitale et aussi à Saint Denis au pied d'un monument du football.

J'ai vu tellement de beau concert au Bataclan, un salle mythique et j'ai déjà vu Eagle of the death metal, dont l'un des fondateurs est proche du Seattle Sound. Le monde de la musique est en deuil, ce sont nos frères et soeurs de concerts amateurs de rock qui sont tombés hier soir.

Je ne vais pas rentrer dans les détails sur ce qui c'est passé hier soir, juste que ça me touche profondément, par ce que sont des lieux ou je me suis déjà rendu, peut être que vous aussi, ça aurait pu être nous,...Ce sont des gens comme vous et moi, qui passaient juste un bon moment,...

Jusqu'ou iront ces fanatiques, il n'y a plus de limite, nous ne sommes pas à l'abri même dans une capitale qui est censé avoir le plus de protection.

Une pensée pour toutes les victimes, du drame du 13 novembre 2015. Pour les familles, qui sont dans le chagrin.

Comme le chantais Joséphine Baker "j'ai deux amours, mon pays et Paris".

Alors restons unis et soudés.

Note : Les spectacles risquent d'être annulés, dont le fameux concert des Foo Fighters à Bercy, lundi, à suivre

J'ai deux amours mon Pays et Paris !

Commenter cet article