Pearl Jam Twenty de Cameron Crowe (2011)

Publié le par sly

Pearl Jam Twenty c'est le documentaire du moment, tout simplement par ce qu'en plus de raconter l'histoire du groupe il célèbre ces 20 ans. Le documentaire est désormais disponible en DVD et Blu-Ray, il contient des bonus en plus des 2 heures du film.

 

original_564170-copie-1.jpgLe documentaire a donc été réalisé par Cameron Crowe, ancien journaliste chez Rolling Stone magazine, il deviens par la suite réalisateur et scénariste de film. Il est notamment le réalisateur de la comédie Singles de 1992, qui se déroule à Seattle et ou les vrais groupe comme Alice In Chains, Pearl Jam et autres font une apparition. Il est aussi l'auteur des films comme Presque célèbre en référence à son premier métier de Journaliste, mais aussi de Jerry Maguire, Vanilla Sky...C'est donc logiquement que Cameron Crowe a été choisie ou peut être c'est il proposé pour réaliser ce documentaire sur Pearl Jam, groupe dont il est on peu le dire très fan. Fan oui mais surtout spectateur des débuts de la scène de Seattle dès la fin des années 80, qu'il apprécie énormément de par sa diversité et son esprit collectif.

 

L'histoire de Pearl Jam, nous la connaissons par bribes, Le décès d'Andrew Wood, l'album hommage Temple of The dog, le combat contre Ticketmaster, le drame de Roskild...Cameron Crowe, réussie à nous replonger, dans ces évènements, en choisissant, les images de concerts, ou d'interview, qui colle parfaitement à la narration, tantôt par lui même tantôt par les membres du groupe, tantôt par Chris Cornell. Le documentaire suit la chronologie du groupe, dès les débuts en 1989 avec Mother Love Bone et  l'intérêt que commençais a suscité le groupe à Seattle, à la sortie de Backspacer en 2009.                                                                 

 

Pearl Jam Twenty, nous compte donc l'histoire de ce célèbre groupe qui a su trouver la force de survivre après toute ces années. Le documentaire reviens longuement sur le décès d'Andrew Wood, andy pour les intimes, qui laissera une peine immense à Stone Gossard et Jeff Ament membre de son groupe Mother Love Bone, mais aussi à son colocataire de l'époque Chris Cornell membre du groupe Soundgarden un autre grand de Seattle. Stone Gossard et Jeff Ament respectivement guitariste et bassiste de Mother Love Bone, s'interroge sur la suite de leur carrière et décide de fonder un autre groupe. Par le biais de connaissance et d'une cassette Démo, il rencontre Eddie Vedder et sont très vite séduit par la qualité de son chant.

 

pearljam46.jpgLe groupe prend donc forme avec Eddie Vedder au chant, Jeff Ament à la basse, Stone Gossard à la guitare, Mike Mccready à la guitare et leur premier batteur Dave Krusen. Cameron Crowe, présente à travers se documentaire Eddie Vedder de ces débuts timide au moment ou il deviens incontestablement le leader du groupe, sans que cela n'affecte les autres membres. Les images du jeune Vedder son juste énorme, on y perçoit la fougue, l'insolence, l'énergie et ces premiers pas hésitant de celui que l'on dit timide à l'époque. Cameron Crowe, brosse le portrait d'un gars entier, simple, torturé par la perte d'un père qu'il n'a pas vraiment connu et dont ces textes respire ce drame. Des images incroyable en Live, des débuts ou la célébrité est arrivé très vite et ou le groupe est embarqué dans un tourbillon qu'il peine à contenir.

 

Le documentaire reviens tour à tour sur les moments douloureux, comme la disparition de Kurt Cobain, le drame de Roskild, et la façon dont ces évènements ont changés le groupe. Sur les moments magiques comme le fabuleux MTV Unlplugged ou le groupe livre une performance. Le moment ou le groupe mène un combat contre Ticketmaster et ces prix de concerts beaucoup trop élevés. Les moments ou le groupe prennent des positions politique, pas toujours du goût de tout le monde.Le moment ou Chris Cornell décide de rendre hommage à Andy au travers de Temple of The Dog et de donner un coup de pousse à son groupe. Le moment ou le groupe est invité à enregistré un album avec Neil Young et à l'accompagné en tournée. Le documentaire, souligne aussi la particularité de la scène de Seattle ou la rivalité n'a pas cure parmi les groupes et ou prédomine l'entraide. Le documentaire retrace aussi les moments de tensions au sein du groupe et les divergences d'opinion entre les un et les autres.

 

Pearl-Jam-a-Bercy-le-11-09-06.jpgDe façon aléatoire chaque membre du groupe est présenté, Cameron Crowe, ressort bien la particularité de chaque membre et le processus de création du groupe. Mike Mccready, le bon guitariste, à l'origine des solos qui font la marque du groupe, Jeff Ament le bassiste passionné, Stone Gossard celui qui finalise les morceaux, chacun apporte sa griffe même le batteur. Sans oublier de souligné la voix remarquable et puissant d'Eddie Vedder. 

 

Pearl Jam jouera au quatre coins du monde durant ces 20 dernières années, sans tromper son public. D'une certaine façon en tant que fan ou simple spectateur, on se sent  intégrés dans cette aventure, c'est aussi d'une manière anonyme, un peu de notre histoire que nous revivons, car le réalisateur n'oublie pas d'intégrer le témoignage de fan.

 

Le documentaire est une réussite, mais disons que 2 heures c'est bien trop cours, pour tout raconter, on en voudrais encore plus. Cameron Crowe, réussit le rockumentaire parfait, en visant juste sur le images, en y intégrant les bons témoignages au moment clés, tout en apportant une petite touche d'humour, en y intégrant des images diverses, comme Elvis Presley s'extasiant devant le Space Needle. Cameron Crowe tire le meilleur du groupe au travers de images en Live du groupe agrémentant un Bof de qualité, avec une démo de Temple of the dog, la reprise d'un morceau de Mother Love Bone,... Le film ce termine d'ailleurs sur le morceau le plus emblématique du groupe Alive, car oui le groupe est toujours vivant et on espere pour encore un bout de temps.

 

A titre personnel, j'ai été séduite par le documentaire, j'ai lu quelque part que Cameron Crowe avais livré un documentaire digne d'un fan et que l'on  apprenait rien de nouveau mais que l'exercice était toutefois réussit. Et bien je doit l'avouer, bien que je n'aime pas prononcer ce mot, je crois que je suis mois même fan, j'ai regardé deux fois le docu ce week end et j'ai adorée, je n'ai donc sans doute pas une vision objective du documentaire mais celui d'une fan. J'y ai appris beaucoup de choses et vu des images qui m'ont ravie. J'ai envie de conclure d'une façon très simple et puéril : "J'ai Kiffé".

 

La bande annonce de Pearl Jam Twenty

 

 

Je ne peu pas m'empéché de poster l'extrait du documentaire ou on voit Eddie Vedder danser avec Kurt Cobain, et s'éttreindre, je ne savais pas que ces images existaient. j'avais lu cet anecdote dans la bio sur Kurt Cobain, plus lourd que le ciel. C'est vraiment fun d'avoir retrouvé ces images. Avant l'extrait il y a une interview de Cameron Crowe,...

 

 


Commenter cet article