Soundgarden se reforme. C'est grunges non ?

Publié le par sly

Les Critiques du Net sur le Seattle Sound

Voila une critique sur la reformation du groupe Soundgaden bien envoyée,...Mais, tout de même dire qu'un mouvement s'annonce autour de l'héritage de Nirvana, c'est un peu curieux, et surtout très réducteur...De plus Pearl Jam, n'est pas moins bon que Soundgaden, et Nirvana, n'est pas un cran au dessus...C'est en cela, que le Seattle Sound, est intéréssant, toutes les formations, ont quelques choses de différents, et que l'on ne peu vraissemblablement pas toutes les classées, dans la même catégorie,...Je ne crois pas que 2010, soit le renouveau du Seattle Sound,...Je dirais que 2010, est peut être un retour du bon rock, que l'on a aimé, et que l'on aimera, encore longtemps...


Paru le 06 janvier 2010

Auteur : Benjamin Berton

Source : http://musique.fluctuat.net/

 
Ils nous manquaient depuis 12 ans. On rigole. Chris Cornell a annoncé récemment par un message sur le site officiel du groupe que les Soundgarden se reformeraient en 2010 pour sans doute une tournée et plus si affinités. Après (ou avant) Alice in Chains, cette reformation augure d'un mouvement qu'on n'avait pas vu venir : après le rock, le post-rock, l'année shoegaze, prédisons imprudemment que 2010 sera l'année du retour du GRUNGE. Le mouvement qui s'annonce autour de l'héritage de Nirvana (le DVD Reading a été l'une des meilleures ventes de cette fin d'année), le succès récent des Them Crooked Vultures et j'en passe annonce un retour en force et en forme des gros mecs aux cheveux mal rincés, aux chemises à carreaux et aux gros manches dans la main. Rappelons que les Soundgarden, originaires de Seattle, font figure de véritables pionniers du mouvement grunge, même s'ils ont été, par la suite, beaucoup moins exposés que d'autres groupes comme Pearl Jam (bien moins bons) ou Nirvana (tout de même un cran au dessus). Le groupe fut du reste le premier groupe grunge de Seattle à évoluer sur une maison de disque major (aux alentours de 1989), provoquant une vraie rupture identitaire avec une partie de sa fanbase incorruptiblement punk. Cela ne les empêcha pas de remettre à A&M leur deuxième album, l'excellent Louder Than Love puis d'enchaîner les succès jusqu'à plus soif. La reformation est évidemment et comme à chaque fois l'occasion de sourire aux déclarations particulièrement savoureuses lâchées par à peu près tous les membres du groupe ces dernières années et assurant "juré et craché" que toute reformation était les concernant "hors de propos", impossible et blablabla. Cornell libéré de ces Audioslave y avait un intérêt. Les membres du groupe de 1997 (soit Thayil, Cameron et Shepherd) semblent s'être tous ralliés à son panache blond.

Commenter cet article