PEARL JAM : LIVE OACKLAND (26/11/2013)

Publié le par sly

Pearl Jam était en concert à Oackland en Californie au Oracle Arena le 26 novembre. Pour illustrer ce concert, un morceau que j'aime beaucoup de Lightning Bolt c'est Pendulum, il a vraiment une sonorité bien différente de tous ce qu'a pu publié Pearl Jam jusqu'a présent.

Le groupe va entamer sa série de concert avec Mudhoney demain soir à Portland.

Voir les commentaires

THE PUNK SINGER : UN DOCUMENTAIRE SUR KATHLEEN HANNA (2013)

Publié le par sly

THE PUNK SINGER : UN DOCUMENTAIRE SUR KATHLEEN HANNA (2013)

The Punk Singer est un documentaire sur Kathleen Hanna (ex Bikini Kill) et sera publié le 29 novembre. Les Bikini Kill était un des groupes de rock féminin à l'origine du mouvement Riot Grrrl. Kathleen Hanna était une amie de Kurt Cobain, à l'époque ou il vivais à Olympia. Elle serais à l'origine du titre Smells Like Teen Spirit, pour avoir écrit ces mots à l'attention de Kurt.

Le documentaire retrace donc la carrière de cette activiste punk, icone des années 90, pour avoir participé au mouvement riot grrrl avec les groupes Bikini Kill puis le tigre. Le docu regroupe des images d'archives et des interviews.

Voir les commentaires

MARK LANEGAN : LIVE NIMES (21/11/2013)

Publié le par sly

Mark Lanegan était en concert à Nimes le 21 novembre au Paloma. Je vous propose la vidéo de Mescalito issue de l'album en duo avec Duke Garwood "Black Pudding" et la vidéo de Make The Knife reprise de Bobby Darin de l'allbum Imitations.

Voir les commentaires

MARK LANEGAN : LIVE PARIS (15/11/2013)

Publié le par sly

Mark Lanegan était de passage à Paris pour un concert à l'alhambra, le 15 nobembre. Je vous propose The Gravedigger's Song de l'album Blues Funeral, superbe album au passage ainsi qu'un extrait d'une reprise issue de son dernier album imitations c'est you only live twice de Nancy Sinatra.

Une interview de Mark Lanegan et la chronique du concert à lire, ici : http://ragemag.fr/mark-lanegan-interview-with-ragemag-52620/

Voir les commentaires

SOUNDGARDEN : L'EP SCREAMING LIFE / FOPP EN ECOUTE

Publié le par sly

SOUNDGARDEN : L'EP SCREAMING LIFE / FOPP EN ECOUTE

L'Ep Screaming Life/Fopp de 1988 de soundgarden remasterisé récemment est disponible en écoute, via ce lien : http://www.spin.com/articles/soundgarden-screaming-life-fopp-reissue-stream/

Voir les commentaires

LES THUGS : AS HAPPY AS POSSIBLE (1993)

Publié le par sly

LES THUGS : AS HAPPY AS POSSIBLE (1993)

Les Thugs d'angers, groupe mythique français, signé chez Sub Pop à la grande époque. Pas étonnant qu'ils se soit retrouvé sur ce label, même s'ils sont inconnu aux USA, chez les Thugs ont retrouve les mêmes influences, que la plupart des groupes de Seattle. Les Thugs sont bien plus qu'un groupe de punk rock, ils ont su apporter, quelque chose de nouveau à ce style, un son que l'on ne retrouve pas dans d'autres groupe, c'est ce qui à surement marqué les dirigeants de Sub Pop. L'album As Happy As Possible, en est un bel exemple, de belle sonorité qui rime avec punk, je vous propose, le morceau desert days, morceau très doux, en écoute ci-dessous.

Voir les commentaires

PEARL JAM : LIVE LOS ANGELES (23/11/2013)

Publié le par sly

Pearl Jam France reprend du service. j'espere que vous avez pris le temps de lire l'interview de Cyril Jégou, l'auteur de Pearl Jam Pulsions vitales, si vous êtes fan du groupe ou de musique grunge, ce livre est pour vous.

Sinon PJ était en concert le 23 novembre à Los Angeles au LA sport arena. Je vous propose un morceau que j'adore Dissident (j'ai découvert le groupe avec le single Dissident qui comprenais un live complet ça remonte à 1994), superbe morceau, il est toujours aussi bon.

Sinon, la tournée en Europe ce précise, et bon nombre d'entre vous, attende la venue du groupe avec impatience. Pearl Jam, c'est unique en concert, un voyage musical, dont vous, vous souviendrez longtemps. Si vous ne les avez jamais vu en concert, c'est le moment ou jamais Pearl Jamers...

Voir les commentaires

INTERVIEW : CYRIL JEGOU AUTEUR DE PEARL JAM PULSIONS VITALES

Publié le par sly

INTERVIEW : CYRIL JEGOU AUTEUR DE PEARL JAM PULSIONS VITALES

Voici, une interview de Cyril Jégou, auteur du livre "Pearl jam pulsions vitales" (édité par le Camion Blanc en vente depuis le 17 octobre).

"Seattle Sound aime Pearl Jam Pulsions Vitales"

Cyril Jégou, reviens donc avec un second livre sur Pearl Jam, un groupe mythique de Seattle, toujours en activité après plus de 20 ans de carrière. Pearl Jam Pulsions Vitales, est un livre qui raconte l'histoire du groupe de ses débuts au dernier album sortie récemment Lightning bolt, intégrant aussi l'histoire du grunge. Plus qu'une bio, c'est une véritable bible sur le grunge, écrite par un vrai passionné, bien mordu de musique et bien plus.

J'ai découvert Cyril Jégou, par le biais de ce blog et de nos échanges, j'ai tout de suite remarqué que j'avais à faire, à un spécialiste. J'étais vraiment impressionné, par tous ce qu'il connaissait, d'un groupe que j'aime depuis pas mal d'année. D'une simple idée, d'écrire sur ce groupe, c'est devenu, un premier livre Pearl Jam au Pays du Grunge et maintenant Pearl Jam Pulsions Vitales, la version complète sur le groupe.

J'avais vraiment envie de marquer le coup, pour ce deuxième livre et de vous faire découvrir, plus amplement, l'écrivain et le dessinateur, qu'est Cyril Jégou, au travers d'une interview.

L'interview :

Sly (Seattle Sound) : Pour commencer, Cyril, comment es-tu arrivé à l’écriture, parce que si j’ai bien compris ce n’est pas ta première vocation, tu es dessinateur à la base ?

Cyril Jégou : J'ai étudié les arts plastiques et ai participé à quelques revues et fanzines BD, et puis je me suis mis à bosser l'écriture vers la fin des années quatre-vingt dix. Je crois qu'à la base ça vient du même besoin de créer des histoires, de transformer l'intention, l'émotion en travail artistique, quel que soit le support, BD ou livre. De plus, ayant tendance à oublier, j'apprécie l'idée du livre comme garant de la mémoire, et de la mienne surtout !

Sly : Pearl Jam pulsions vitales n’est pas ton premier livre, peux-tu nous décrire brièvement ce que tu as déjà publié ?

Cyril : J'ai pour l'instant trois livres à mon actif. Le premier est un roman publié en 2005 qui s'appelle Rennes kangourou box. Il s'agit d'un mélange de cyberpunk et de polar urbain dans l'esprit David Lynch/Chuck Palahniuk, se passant à Rennes dans une cinquantaine d'années. Il est encore dispo sur le site des éditions Publibook. Une version poche est commandable via le site du studio Cyborga. S'en est suivi Pearl Jam au Pays du Grunge en 2011 que j'ai attaqué parce que je bloquais sur un autre projet, un roman jeunesse pourtant pratiquement bouclé. Maintenant qu'est publié mon troisième livre, Pearl Jam Pulsions Vitales, je vais pouvoir achever le roman jeunesse d'ici trois, quatre mois et recontacter les éditeurs qui étaient assez favorables à l'idée de départ pour voir s'ils se rappellent de moi.

Côté dessins BD, mon alter ego Cyb participe a des sites BD comme 30 jours de BD, a publié une parodie de manga appelé Bubblegôm Gôm vol 1, ainsi qu'un premier recueil de gags S-F intitulé Cosmozone. Ces strips sont lisibles sur le blog cosmozone.fr, quant aux versions papier, rendez-vous à nouveau sur le site studio-cyborga.fr.

Sly : Que désigne le titre Pulsions vitales ?

Cyril : Ça vient d'un livre de photographies sur le rock international sorti il y a quelques années. Y était présentée une photo concert de Pearl Jam avec une phrase du chanteur Eddie Vedder qui disait : « on dit sur mon compte que j'aurais des pulsions suicidaires, mais c'est faux : je n'ai que des pulsions vitales ! » J'ai cherché des preuves de la citation mais, n'ayant rien trouvé, je n'en ai pas parlé dans le corps du texte. Je ne doute pas que le chanteur ait lâché ça - j'avais déjà lu ça ailleurs - et je trouve que ça résume bien l'élan, l'énergie liée à ce groupe, surtout dans les premières années. Ces pulsions vitales font qu'ils sont encore là aujourd'hui ; dès le départ ces gars-là voulaient durer, contrairement à beaucoup de groupes de Seattle.

Sly : Comment est venue l’idée d’une biographie complète sur Pearl Jam intégrant aussi l’histoire du Seattle Sound ?

Cyril : L'idée d'une biographie est venue de l'absence de livre sur PJ, des violentes critiques parfois gratuites ou d'informations fausses qui circulaient sur eux... On peut ne pas aimer leur musique, mais lire qu'ils n'avaient aucune légitimité à Seattle et qu'il ne s'agissait que de carriéristes intéressés par la thune, c'était dérangeant, surtout à une époque ou Vedder et compagnie ne parlaient plus à la presse et ne se défendaient pas.

Quand on découvre l'univers musical de Seattle, les rapports entre formations et musiciens, ainsi que l'historique des années quatre-vingt, certaines critiques deviennent rapidement obsolètes. Jeff Ament (bassiste de Pearl Jam) et Stone Gossard (guitariste) participaient déjà à la scène punk-hardcore de la ville avant même la naissance de Mother Love Bone, avant que ne déboule Nirvana. Ils étaient loin d'être les seuls - Mark Arm, Steve Turner, Sub Pop, Tad Doyle, Steve Fisk, Soungarden, Mark Lanegan, etc - mais si quelques chose s'est construit à Seattle, c'est également grâce à eux.

L'autre raison pour laquelle j'ai intégré un petit historique de la scène punk-rock de Seattle, c'est parce qu'au travers de Pearl Jam j'ai découvert une quantité incroyable de groupes : Green River, les Fastbacks, Truly, The Gits, 7 Years Bitch, Tad, The Wipers... On ne peut pas tout citer mais, à l'instar de toutes les villes du globe (comme à Rennes où j'habite), Seattle fourmille de bonnes formations musicales. Et encore, on ne parle que de rock'n roll !

Avec le recul, s'il ne devait rester qu'une seule raison d'avoir fait ce livre, ce serait celle de faire découvrir et peut-être faire apprécier un groupe dont j'ai adoré le travail et qui m'a suivi durant toutes ces années : Pearl Jam !

Sly : Dans ton livre, tu as intégré une bande dessinée, sur le groupe, ce qui n’est pas banal pour une bio. Était-ce pour souligner que tu es également dessinateur ?

Cyril : Pas du tout. Au départ, quand je me suis lancé dans ce travail j'ai immédiatement pensé à l'auto-édition, pour une liberté totale et parce que l'expérience me tentait. J'ai donc bouclé un premier bouquin intitulé Pearl Jam au Pays du Grunge. S'est posé le problème de l’iconographie et à l'époque (2011), je n'avais pas autant de contact que maintenant. Un livre sur un groupe de rock sans aucune image, ça craint un peu. Je n'avais pas les moyens de payer des droits sur des photos du groupe, et aucune envie d'en publier au risque d'un procès. En a découlé tout naturellement l'idée d'inclure des dessins originaux. Quand l'éditeur Camion Blanc s'est intéressé à cette histoire, ça m'a paru important de garder ce côté dessiné, quitte à le grossir jusqu'à réaliser une BD dans le style comic-book indé. Je trouve que ça colle bien au rock US et comme tu l'as dit, pour une bio c'est assez original ! Grâce au fan club francophone de Pearl Jam, j'ai pu obtenir des photos de concert, et ça vous change un projet. Les membres du Pjboots Trading me les ont offert sans aucune contrepartie et je trouve ça classe de leur part ! Tout ça pour dire qu'avec ces photos j'aurais pu me passer de BD mais je suis resté bien accroché à l'idée de départ et je suis satisfait du résultat.

Sly : Tu as une grande connaissance du groupe ainsi que de la scène du Seattle Sound. Comment as-tu procédé pour écrire ce livre ? As-tu fais des recherches particulières ou t'es-tu basé sur tes connaissances ?

Cyril : Les deux. Le premier travail a été de rassembler ce que je savais d'eux avant de me lancer dans des recherches. Au fil des années j'en savais suffisamment pour produire quelque chose. Le fait d'avoir découvert d'autres fans de grunge m'a encouragé dans ma démarche. J'ai souvenir que tu fus la première personne à qui j'ai parlé de cette possibilité d'écrire sur PJ, et tes encouragements sont l'une des origines de ce livre !

Ensuite, il a fallu que je vérifie mes propres connaissances en recherchant les articles que j'avais consulté, les vieux journaux et enfin attaquer le net. Une fois le tri fait, l'avant dernière étape a été de traquer et de trier les milliers de choses que je ne savais pas. Mon anglais étant limité, j'en ai un peu chié à lire tous ces articles de sites rock, de fans ou autres sur la toile. Comme pour tout sujet, les informations qui circulent sont souvent parcellaires, contradictoires et il faut aller à la chasse pour confirmer ou infirmer. J'ai du exclure certains faits et faire des choix. J'aurais pu faire un livre plus important mais j'ai pensé avoir dit l'essentiel. Mais ça m'a permis de découvrir le travail de passionnés de rock du nord-ouest américain comme Greg Prato (Grunge Is Dead : The Oral History of Seattle Rock Music), Jessica Letkemann (Two Feet Thick) ou Mark Yarm (Everybody Loves Our Town: An Oral History of Grunge)...

Le dernier travail a été de rendre le tout cohérent à la lecture. Je n'ai pas cherché à travailler un style - le texte est simple, direct - mais il a fallu préciser des directions comme par exemple bien saisir les personnages, surtout Eddie Vedder, et en déduire leur psychologie, leurs possibles intentions. Cela fait qu'on est par instant à la limite de la bio. C'est amusant.

Sly : Mis à part Pearl Jam, quels sont les autres groupes que tu apprécies plus particulièrement dans le Seattle Sound ainsi que dans leurs nombreuses influences ?

Cyril : L'unique album de Mad Season, Above, est énorme, Temple of the Dog (l'hommage à Andrew Wood) également. La discographie de Soundgarden est impressionnante et un peu sous-estimée. Je viens de découvrir tardivement Sleater-Kinney que j'aime beaucoup. J'adore Alice in Chains période Layne Staley, surtout Dirt et l'album éponyme. Le fait qu'ils aient voulu continuer avec un nouveau chanteur (William DuVall) est une bonne chose mais je n'accroche pas. Les Posies m'ont également bien éclaté (surtout Frosting and the Beater et Amazing Disgrace) ainsi que Nirvana, hormis Nevermind le seul album que je n'ai pas acheté. Ce n'est pas pour faire mon snob, mais je lui préfère Bleach (très sous-estimé) ou In Utero (une vraie poésie punk). Les Mudhoney mériteraient également plus de médiatisation. Après tout, avant Nirvana et après Sonic Youth, ça a été le plus grand groupe alternatif pendant quelques mois !! Pareil pour les Melvins qui sont trop peu connus (et peut-être moins accessibles). J'ai découvert The Gits et Mia Zapata avec l'excellent documentaire Hype de Doug Pray. On y voit le groupe sur scène et on y sent toute l’honnêteté, toute l'énergie de cette jeune chanteuse pour ensuite apprendre sa fin tragique ; un gâchis. Soyons chauvins et citons les Thugs, originaires d'Angers et seul groupe français signé par le label créateur du grunge Sub Pop. Et puis il y a tout ceux qui sont associés au son de Seattle parce qu'ils l'ont inspiré comme Hüsker Dü, Dinosaur Jr, Sonic Youth, L7 ou Neil Young.

La liste serait longue. Le problème, c'est qu'il est difficile de trouver les albums des groupes moins connus (Fastbacks, Gruntruck, Bundle of Hiss, Skin Yard, U-Men, Gaz Huffer, Girl Trouble, Beat Happening...). La playlist de Kyuss49 que tu connais bien, sur son blog Go to Seattle Grunge, est géniale pour découvrir tous ces groupes peu connus ! Au moment où j'écris ses lignes, j'écoute la version live de Knot des 7 Years Bitch. Il est présent sur la BO de Hype éditée par Sub Pop. J'adore ce titre.

Sly : Le hasard des calendriers a voulu que sortent deux livres en l’espace de deux mois par des français sur le Seattle Sound, d’abord le "Roman de Boddah", un roman entre fiction et réalité sur le leader de Nirvana et maintenant une bio sur Pearl Jam. De nombreuses formations musicales de qualité s’inspirent très largement du Seattle Sound sur notre territoire. D’après toi, est-ce un retour à la mode du Seattle Sound ou un besoin d’exprimer ce qu’a pu apporter cette musique ?

Cyril : Les modes sont cycliques. Un style en chasse un autre, disparaît à son tour pendant quinze, vingt ans avant de resurgir sous une autre forme. Le grunge, s'il a jamais existé en tant que mouvement, est lui-même une réminiscence du hard-rock 80's mixé au punk lui-même issu du garage rock des années soixante. La génération du Seattle Sound s'est nourrie au grunge, a grandi et des milliers de groupes sont apparus, ce qui est aussi naturel que sain. Les principaux acteurs de Seattle, surtout Kurt Cobain et Eddie Vedder, sont devenus des icônes du rock. Leurs disques sont maintenant redécouverts par une nouvelle génération qui va à son tour s'en inspirer et mixer tout ça avec des genres musicaux plus contemporains. La boucle sera bouclée. À l'époque de Lady Gaga, Daft Punk et autres Miley Circus, le rock à grosses guitares saturées et larsens est loin d'avoir disparu.

Pourtant je ne pense pas qu'on vive à nouveau quelque chose comme cette folie Grunge de 1991 à 1994. Si la musique qui a déboulé sur le monde était en grande partie de qualité, il ne faut pas omettre que d'autres facteurs ont participé à ce délire mondial, à commencer par les grosses maisons de disques qui se sont vite emparées de l'affaire, ainsi que le média qui a concentré le phénomène à savoir la télévision et surtout MTV qui diffusait en boucle Smells Like Teen Spirit, Jeremy, Would ? et Black Hole Sun. Triste à dire mais sans ses grosses entreprises commerciales, il y avait peu de chance que je tombe sur un CD de Pearl Jam dans mon petit bled.

Aujourd'hui le CD vit ses derniers moments, les grosses majors du disque et la télévision n'ont plus le pouvoir de monopoliser autant le marché, remplacées par Internet. Quel sera le type de diffusion et de support pour les groupes à l'avenir, dur à dire, mais tout est maintenant accessible, sans hiérarchie ou presque. À chacun de chercher, de choisir.

INTERVIEW : CYRIL JEGOU AUTEUR DE PEARL JAM PULSIONS VITALES

Sly : Enfin une toute dernière question : comment t'est venue cette passion pour ce célèbre groupe de Seattle, parce que Pearl Jam, ce n’est pas le groupe le plus connu en France ?

Cyril : C'est vrai. La France n'a pas laissé entrer le grunge si facilement, et je me suis souvent demandé pourquoi. Peut-être que l'époque n'était pas la bonne et qu'au début 90 ça bougeait déjà suffisamment dans l'hexagone pour ne pas avoir soif de cette nouveauté-là. De plus, ne pas faire de vidéo de 1992 à 1998 n'a pas aidé Pearl Jam à s'installer dans le paysage musical. Pourtant, de 93 à 95, rappelons-nous qu'ils sont le plus grand groupe de rock au monde.

C'est dans cette période que j'ai découvert le groupe. À cette époque je n'avais pas la télé et je n'écoutais pas la radio donc, connu ou pas, ça n'a pas joué sur la claque que je me suis pris dans la tronche. Un jour de janvier 1994, comme je cherchais quelque chose de nouveau à écouter, j'ai acheté au hasard un disque avec un mouton sur la jaquette. Il n'avait pas de titre mais j'ai su plus tard qu'il s'appelait Vs (leur second album), je suis rentré chez moi et sans savoir à quoi m'attendre j'ai mis ça à fond dans mon salon. J'ai du le réécouter plusieurs fois d'affilé pour comprendre pourquoi ça me touchait tant que ça. Mais c'était trop tard : j'étais contaminé. En dix mois je dévorais Ten, leur premier disque, puis Vitalogy (culte !) sorti fin 94. Et depuis je les suis. Leur dernier album Lightning Bolt, sans être parfait (j'ai du mal avec le titre Sleeping by Myself que je zappe la plupart du temps), est vraiment bon !

Merci Cyril pour cette interview.

Je n'ai rien à ajouter de plus, juste que j'espère vous avoir donné envie de lire ce livre...

Voir le lien de l'éditeur : http://www.camionblanc.com/?p=detail_livre&ID=487

Voir les commentaires

90'S : HOMMAGE A FREDDIE MERCURY (24/11/1991)

Publié le par sly

90'S :  HOMMAGE A FREDDIE MERCURY (24/11/1991)

Seattle Sound c'est aussi, une chronique des 90's, voici un article d'un grand fan de Queen, que je remercie au passage, qui nous écrit un hommage à Freddie Mercury pour l'anniversaire de son décès

Aujourd’hui est un jour particulier, voila 22 ans que le chanteur de Queen nous a quitté.
Freddie Mercury, de son vrai nom Farrokh Bulsara était plus qu’un chanteur, c’était un show man sur scène.

Innuendo est le dernier album studio de Queen du vivant de Freddie Mercury. Il sort le 4 février 1991. L’album est empli de mélancolie et certaines chansons parlent d’espoir “The Show Must Go On“, sa maladie “I'm Going Slightly Mad“ ou des sujets plus légers “Delilah“(sur son chat).

La thématique sur sa maladie avait déjà été entamée sur l’album The Miracle (1989).

L’album Innuendo aura marqué le début des années 90, le testament d’un groupe où le chanteur savait sa fin proche.

“These Are The Days Of Our Lives“ qui dit “Ce sont les jours de nos vies“ écrit par Roger Taylor (Le Batteur du groupe) en ait la preuve.

Beaucoup d’artistes admiraient Freddie Mercury, surtout sur scène (comme le prouve sa performance au Live Aid 1985, prenant le pas sur tous les artistes présents).

Pour en citer quelques uns admiratifs de l’artiste : Kurt Cobain, David Bowie (en duo sur Under Pressure 1981, unes de leur meilleure chanson), Andy Wood (Mort en 1990), Elton John (Grand Ami du chanteur), Def leppard, Extreme etc…

Freddie Mercury aura marqué de son passage l’histoire du Rock en inventant un style, il est devenu une icône.

Pour illustrer, cet hommage, je vous propose le titre The Show Must Go On.

Voir les commentaires

MATT CAMERON JOUERA AVEC PEARL JAM EN 2014

Publié le par sly, kyuss49

MATT CAMERON JOUERA AVEC PEARL JAM EN 2014

Une info de kyuss49, le batteur Matt Cameron, assurera les concerts de Pearl Jam en 2014. Une info confirmé sur le site officiel de Soundgarden, le groupe serait à la recherche d'un batteur pour leurs concerts l'an prochain.

Un gros boulot pour Matt Cameron que d'être à la fois batteur de Pearl Jam et Soundgarden.

La news ici : http://soundgardenworld.com/a-note-from-matt-cameron

Voir les commentaires