Articles avec #daniel mist tag

Interview : Daniel Mist

Publié le par sly

Seattle Sound à l'immense honneur d'avoir une interview d'un jeune artiste parisien dans ces colonnes, j'ai nommé Daniel Mist. Il vient de sortir son premier EP "Thrownness", une petite pépite qui devrait faire son éffet, car c'est un pur bonheur à écouter. C'est un voyage, dans un autre espace, loin des tracas quotidiens, de la mélancolie ambiante. Un voyage qui sort de l'ordinaire, que Daniel Mist vous expliquera très bien, dans cette interview.

Daniel, ne s'inscrit pas dans notre registre préféré qu'est le Seattle Sound, mais qu'est ce que cela peu bien nous faire, ici nous aimons la bonne musique, en plus elle s'imprègne beaucoup d'un grand des 90's, Radiohead.

Si vous êtes près pour un faire un beau voyage, merci de prendre un peu de temps pour écouter l'EP, Thrownness et de lire ce qui va suivre, vous m'en direz des nouvelles.

Seattle Sound aime Daniel Mist !

L'interview

Interview : Daniel Mist

Sly (Seattle Sound) : Pourrais-tu te présenter brièvement ?
Daniel Mist : Brièvement : j'ai 24 ans, je suis parisien et je viens de sortir mon 1er EP intitulé "Thrownness".

Sly : Tu te présentes comme un artiste solo, est ce que tu fais tout tout seul ? ou est ce qu'il y a des musiciens qui t'accompagnent ou t'aident dans le travail de composition ?
Daniel : J'ai composé et enregistré seul. La collaboration est une démarche que je trouve extrêmement intéressante mais pour cet EP, j'avais une idée relativement précise en tête donc j’ai voulu aller au bout. C'est aussi plus simple pour s'organiser quand tu es totalement autonome et indépendant. Par contre je suis actuellement en train de répéter avec d'autres musiciens pour reproduire les 6 morceaux de l'EP en concert!

Sly : Ton premier Ep « Thrownness » vient de sortir, comment compte tu faire la promo ? Est ce qu'il y a des show case de prévu ou autres dates de concerts ?
Daniel : Oui, enfin! Pour la promo, je me concentre sur les réseaux sociaux. Certains blogs spécialisés, comme le tien, m'offrent aussi l'opportunité d'exposer mon projet.
Ce qui m'importe le plus, c'est d'arriver à créer un univers. Pour moi, la promo n'est pas juste un moyen de diffuser ma musique, ça doit participer à consolider l'identité artistique du projet.
Les concerts sont prévus pour bientôt !

Sly : J'aime bien le thème de ton Ep dont tu lui a donné le nom : « Thrownness », en français "L’être jeté dans le monde". J'ai lu ce que cela voulais dire et ça m'a plu. Pourrais-tu l'expliquer en détail pour mes lecteurs ?
Daniel : Thrownness c'est la sensation d'avoir été jeté dans le monde. On est arrivé sur cette planète sans raison, sans but, c’est donc une sorte d'angoisse existentielle qui, je pense, réside en chacun de nous. Pour moi c'est aussi la prise de conscience de notre place dans l'immensité de l'espace. J'ai construit mon EP autour de ce thème, ça a été une ligne directrice aussi bien dans l'élaboration de l'ambiance générale que dans l'écriture et la compo.

Sly : Alors Daniel quelles sont tes influences ? parce qu’il faut le dire, il n'y a pas vraiment de rapport avec le Seattle Sound dans ta musique. Comme je l'ai dit, il y a du Damon Albarn dans la voix et du Radiohead dans ta musique. Mais j'ai peur que ce soit un peu réducteur, tu es le mieux placé pour nous dire ce que tu aime et ce qui t'inspire ?
Daniel : Mes influences sont très diverses. J'adore le rap des 90's, je suis un grand fan de A Tribe Called Quest par exemple. J'ai aussi beaucoup écouté les grands groupes des 60´s 70´s comme les Beatles, Pink Floyd, Led Zeppelin, David Bowie, il y a quelque chose qui me fascine dans la musique anglaise. Je m'intéresse aussi énormément aux groupes un peu alternatifs comme Radiohead, Gorillaz, Air. J'écoute beaucoup de jazz (Miles Davis, Herbie Hancock, Marcus Miller..), peu de Soul, mais j'adore Stevie Wonder et Marvin Gaye.
En ce moment, je suis obsédé par les nouveaux albums de Kendrick Lamar et de Radiohead.

Sly : Je ne sais pas vraiment comment définir ta musique, artiste électro pop ? Comment définirais-tu ton genre musical ?
Daniel : Je me sens plus proche du rock alternatif que de l’electro pop. A vrai dire, un des mes objectifs de composition est de brouiller les limites entre les genres. Par exemple si tu écoutes « I Follow You (Why ?) » tu peux entendre de la bossa nova, de l’afrobeat, du rock planant..


Sly : Ta musique est vraiment agréable à écouter, il y a un morceau qui devrais faire son effet, c'est Feel the sunshine. Mon intuition me dit qu'un jour on l'entendra à la radio. Qu'est ce que tu attends de ce premier Ep ?
Daniel : Je n’attends pas vraiment qu’un morceau soit mis en avant plus que les autres. J’ai essayé de penser cet EP comme un ensemble cohérent, qui puisse être écouté d’un trait. Ce que j’espère c’est que certaines personnes l’apprécieront comme tel.

Sly : Enfin une dernière question, comment as-tu découvert le blog Seattle Sound et pourquoi l'avoir choisi pour ta promo ?
Daniel :Je crois qu’un ami avait partagé un de tes articles. J’ai jeté un coup d’œil sur ton blog et, même si je ne partageais pas exactement tes goûts musicaux, il m’a semblé que ta sélection était intéressante, c’est pourquoi je t’ai demandé un avis sur ma musique. Merci pour cette interview !

Sly : Merci à toi Daniel pour cette interview.

La page facebook de Daniel MIst : https://www.facebook.com/danielmist1/

Le lien youtube pour écouter son premier EP "Thrownness" : https://www.youtube.com/watch?v=gEOygMYHk-M&list=PLdUmiUM0QsWTtzKyfRq3D7in6HZeQr1pF&index=1

Voir les commentaires

Edito rentrée !

Publié le par sly

Me voila de retour en cette rentrée 2016, plus motivé que jamais, j'ai trouvé un nouveau prof de guitare qui semble répondre à mes attentes en tant que passionné du Seattle Sound. J'étais toute stressé mardi dernier pour mon premier cours, le prof m'a demandé de jouer pour voir mon niveau, j'ai balancé un peu de Pixies, Nirvana bien sûr et même un brin de Wipers. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise, j'ai entendu de bonne chose, c'est bien. Bon, c'est un prof, il doit motiver l'élève, alors, en tout cas ces compliments ont eu un impact sur moi, par ce que j'ai envie de progresser et de jouer un peu plus que le peu que je sais déjà. J'ai vraiment envie de bosser la guitare, j'espère que ça continuera.

Sinon, Seattle Sound a eu 8 ans comme je vous l'ai dit dans mon dernier édito, c'est encore très jeune pour un blog, vous ne trouvez pas ? J'entends par la, que je devais l'abandonner en 2014, mais finalement, il va durer. Elle est pas belle la vie, fan du Seattle Sound !

Pour en revenir aux différents petits posts sur les évènements dramatique de Nice et d'Orlando et un peu plus loin sur le Bataclan, il me semble important, je le pense d'en parler même sur un blog de musique. Certains d'entre vous ont du penser que j'étais hyper sensible, certainement, mais la gravité des évènements, me disent qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond et surtout qu'il faut en parler oui il faut en parler. Mourir au Bataclan en regardant un concert par ce qu'on nous tire dessus ce n'est pas normal et ça me donne envie de vomir, mourir écrasé par un camion sur la croisette après avoir assisté au feu d'artifice pour le 14 juillet c'est ignoble, d'autant que l'endroit aurait du être ultra sécurisé, ce n'est pas normal. Voila, c'était mon petit coup de gueule du jour, je suis en colère, mais ça par contre c'est normal.

Sinon, pour repartir sur une note ultra positive, il y a un jeune chanteur qui me botte pas mal, c'est Daniel Mist, il va sortir son premier EP en septembre, il joue comme Radiohead et chante comme Damon Albarn, mais c'est pas du copié/collé, c'est encore mieux, vraiment faites moi plaisir, écouté ça musique et si vous aimez, faites un petit like sur la page Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/danielmist1/

Voila pour l'édito rentrée, je vous laisse avec le nouveau mix et le nouveau clip d'Hunger Strike de Temple of the Dog,

Voir les commentaires

Daniel Mist le Damon Albarn français ?

Publié le par sly

Une petite rencontre virtuelle sympat via la rubrique contact overblog, avec Daniel Mist artiste parisien, dont la musique et la voix me font penser à Damon Albarn (icône des 90's, leader de Blur et surtout du projet Gorillaz). D'ailleurs dit il Feel the Sunshine est un hommage à Damon Albarn.

Je vous laisse avec le morceau en écoute, sorte de bossa nova lounge et cette voix oh la la, magnifique. Daniel Mist mais serait ce le Damon Albarn français ? à découvrir, on en reparlera surement sur Seattle Sound,...

Voir les commentaires