Articles avec #riot grrrl tag

Radio : Emission sur le Riot Grrrl avec Cyril Jégou

Publié le par sly

Des Riffs et du Kiff propose une émission sur le Riot GRRRL avec en invité Cyril Jégou auteur de la bio Pearl Jam Pulsions Vitales. L'émission est disponible en podcast, voir le lien, bonne écoute !

Voir les commentaires

Kathleen Hanna : The Punk Singer (2013) documentaire

Publié le par sly

Il y a un certain Alfredo qui a mis plein de vidéo géniale sur son compte daylimotion, dont le documentaire sur Mudhoney et le documentaire sur Kathleen Hanna des Bikini Kill et plus largement sur le Riot Grrrl de 2013 toujours en vo.

Plein plein de vidéo à voir sur le Seattle Sound, le lien : http://www.dailymotion.com/AlfredoPangue

Voir les commentaires

Documentaire sur le mouvement Riot Grrrl (Arte)

Publié le par Koala

Un documentaire à voir sur le mouvement Riot Grrrl diffusé sur Arte ce mois ci, la vidéo ci-dessous.

Le Résumé : L'histoire du collectif punk et militant, né dans les années 1990 aux États-Unis, qui a fait une place aux filles sur la scène rock. Une virée électrisante aux côtés des jeunes féministes de la période grunge.
Pendant longtemps, le rock était une affaire d'hommes. Partie d'Olympia dans l'État de Washington, une ville tranquille dont la jeune université devient vite un bastion activiste, une révolution féminine et punk va faire valser ce statu quo. Au cours des années 1980, dans l'Amérique dirigée par Bush père, le féminisme brandi durant les deux décennies précédentes connaît un backlash ("retour de bâton"). L'opinion publique considère la question comme réglée, voire intempestive. À Olympia, si la vie culturelle bouillonne d'idées progressistes, sur fond de musique grunge, les girls en ont marre de se faire malmener lors des concerts. Les pochettes d'album sexistes, avec femmes nues, de préférence ensanglantées, les révulsent. "Il est temps que les filles marquent leur territoire", déclare la jeune Allison Wolfe. En 1991, avec ses copines, elle monte le groupe Bratmobile. En concert, elle bondit et hurle qu'elle ne veut pas être "la chouchoute des médias". Juste avant, Kathleen Hanna, une amie de Kurt Cobain, a ouvert la voie en créant avec ses amies les Bikini Kill. En soutien-gorge, le mot slut ("salope") fièrement marqué sur le ventre, elle anticipe les réactions sexistes pour mieux les noyer sous un flot de raillerie et d'indignation. Le groupe essuie les plâtres : roadies méprisants, public agressif. Mais avec la création du collectif artistique et militant Riot Grrrl, ouvert à toutes et sans leader, produisant concerts ou fanzines (à la photocopieuse), le mouvement prend de l'ampleur.

Ladies first
Vingt ans avant la "prière punk" des Pussy Riot, qui se sont baptisées ainsi en hommage aux Riot Grrrl, ce film raconte l'histoire d'un mouvement qui a permis aux filles de s'engouffrer dans la scène rock. Si Beyonce ou Gossip incarnent aujourd'hui le girl power sur scène, c'est grâce aux audaces de ces pionnières qui ont uni leurs forces pour vaincre le machisme. Mélangeant de rageuses images d'archives – avec Kathleen Hanna, remontée, enjoignant aux filles de venir au premier rang lors d'un concert – et des interviews où les fondatrices du mouvement apparaissent plus posées mais toujours combatives, ce film, qui carbure aux hurlements et aux riffs saturés, ressuscite une période de liberté et de défoulement jubilatoire. Il explore aussi l'héritage féministe laissé par les Riot Grrrl, notamment à travers le festival Ladiyfest créé par Allison Wolfe, qui a essaimé dans le monde entier. À Berlin, des filles réjouies y hurlent encore : "On est toutes des Riot Grrrls !"

La vidéo en français a été supprimé, mais il reste la version allemande, a défaut de comprendre vous pouvez profiter du son et des images et la bande son est parfois en anglais.

Voir les commentaires

THE PUNK SINGER : UN DOCUMENTAIRE SUR KATHLEEN HANNA (2013)

Publié le par sly

THE PUNK SINGER : UN DOCUMENTAIRE SUR KATHLEEN HANNA (2013)

The Punk Singer est un documentaire sur Kathleen Hanna (ex Bikini Kill) et sera publié le 29 novembre. Les Bikini Kill était un des groupes de rock féminin à l'origine du mouvement Riot Grrrl. Kathleen Hanna était une amie de Kurt Cobain, à l'époque ou il vivais à Olympia. Elle serais à l'origine du titre Smells Like Teen Spirit, pour avoir écrit ces mots à l'attention de Kurt.

Le documentaire retrace donc la carrière de cette activiste punk, icone des années 90, pour avoir participé au mouvement riot grrrl avec les groupes Bikini Kill puis le tigre. Le docu regroupe des images d'archives et des interviews.

Voir les commentaires

Radio du Québec : Une émission consacré au Riot Grrrl dans la marge CKRL

Publié le par sly

Hier soir Simon Savard de la marge, en direct du Québec sur la station CKRL, à présenté avec ça collègue Tania B Lacasse une émission sur le mouvement Riot Grrrl. Dans l'émission, on traite du Riot Grrrl mouvement musical très politisé, mais aussi sur les femmes qui ont marquées le Rock. C'est vraiment intéressant. Alors Bonne écoute....

 

ici, un résumé de l'émission et la playlist : link

 

(Cliquer sur l'image pour accéder au podcast de l'émission du 11/02/2013)

tumblr_l6wbhjUult1qcy7xmo1_400.png

Voir les commentaires

Wild Flag dans l'émission Tracks, arte (2012)

Publié le par sly

Emission du 14 avril 2012


Un reportage de Tine Reichert

 

Riot grrrl ? Hmmm, ça fait plutôt siècle dernier ! Maintenant, place aux Riot-Ladies. En plus, Wild Flag est une brochette de stars indé des années 90 !


C’était mieux avant ? Tu parles, il suffit de regarder la situation des femmes dans le rock ! Tel était le message des Rrriot Grrrls, qui luttaient avec une belle hargne pour l’émancipation et l’équité hommes-femmes. Dans le rock d’aujourd’hui, les filles ne sont plus des elfes éthérés. Mais le chemin est encore long, soupirent ces dames de Wild Flag, all-stars band indé : Mary Timony étaient la chanteuse d’Helium. Rebecca Cole tapait la percussion avec les Minders. Et Janet Weiss faisait équipe avec Carrie Brownstein dans le groupe Sleater-Kinney, navire amiral du mouvement Riot Grrrl. Dans les années 90, Carrie et Janet ont déverrouillé les clubs, ces espaces jusque-là apparemment réservés aux mâles...

 

Le trio Sleater-Kinney portait lui aussi un étendard féministe. Ecoutez les paroles de « You’re no Rock’n’Roll-Fun ». C’est ce que prétendent certains artistes indés qui ne sont pas portés sur les groupes de filles. De même que la presse musicale. Qui leur a vite collé une étiquette.

 


Voir les commentaires