Jesus doesn't want me for a subeam ou l'histoire d'une chanson

Publié le par sly

Voila un morceau qui cadre bien avec l'actualité et qui se nommais à l'origine "Jesus wants me for a sunbeam" (Jesus me veux pour rayon de soleil) des Vaselines, un groupe très cher au regretté Kurt Cobain. Kurt étais très fan du groupe écossais The Vaselines, dont il fera pas moins de 3 reprises dont celle ci. Pourquoi le morceau cadre avec l'actu  tout simplement par ce que c'est une parodie d'une ancienne chanson chrétienne pour les enfants "I'll be a sunbeam" de 1900. Morceau dont le titre changera en 1992 et deviendra "Jesus doesn't want me for a sunbeam" donc en français Jesus ne me veux pas pour rayon de soleil. La parodie des Vaselines s'appuit sur la ligne d'ouverture du chant d'origine "Jesus wants me for a sunbeam". 

 

Note Perso : C'est un morceau que j'aime beaucoup, pour autant je suis chrétienne, d'ailleurs j'adore le jouer à la guitare. C'est un morceau qui m'évoque beaucoup de chose, je sais pas trop comment l'interpréter, mais je dirais que c'est une personne qui se sent exclu ou alors tout simplement le sentiment d'une personne athée.

 

Le 3 septembre dernier Krist Novoselic à rejoint The Vaselines (le groupe c'est reformés et à sortie un album depuis) pour les accompagnés à l'accordéon, sur ce morceau.

 

I'll be Sunbeam (titre écrit par Nellie Talbot)

Commenter cet article

Totolebulot 12/01/2016 12:17

merci pour ces explications j'ecoute la version de nirvanna depuis mon adolescence, en ayant toujours cru que cette chanson etait d'eux...

sly 22/01/2016 22:22

Il y en a d'autres qui ne sont pas d'eux, dont le fameux Love Buzz, énorme titre, j'étais très étonné de savoir que le titre était une reprise des Shocking Blue, voir même un peu déçu, que Kurt n'est pas composé ce titre que je considère comme un des meilleurs de Nirvana. Mais après coup, leur version est vraiment surprenant par rapport à l'original, qui est psychédélique la on passe, a une version alternative rock, qui rentre dedans. Fallait trouver le truc, et c'est la force des grands reprendre un titre et le rendre bien meilleur, que l'original.